GlossaireTechnique

Pompe à eau

Pompe à eau :

C’est un accessoire de la machine situé sur son tablier gauche.  Cet ensemble est constitué, dans l’ordre à partir de l’abri de la machine (en partant de la droite de la photo), d’une pompe à eau froide, du moteur commun aux deux corps et de la pompe  à eau chaude.  Le premier corps puise l’eau froide du tender et l’envoie dans des réservoirs appelés ballonnets qui sont réchauffés par de la vapeur prélevée à l’échappement. Le deuxième corps puise l’eau réchauffée des ballonnets et l’introduit en force dans la chaudière par la chapelle d’introduction.

L’avantage de la pompe à eau sur l’injecteur est double. D’une part, on peut facilement en régler le débit en agissant sur la quantité de vapeur introduite dans son moteur, ce qui permet d’introduire automatiquement autant d’eau que la locomotive  en consomme sous forme de vapeur. D’autre part, l’eau introduite est réchauffée à près de 100° par de la vapeur qui a déjà cédé toute sa puissance d’expansion à la traction. Comme l’eau est réchauffée, le bilan thermique de la pompe à eau est nettement plus favorable pour la chaudière que celui de l’injecteur. D’où économie de charbon et d’énergie musculaire du chauffeur. Merci pompe à eau !

La seule limite d’utilisation de cet accessoire est qu’il faille de l’échappement pour réchauffer l’eau des ballonnets. Son utilisation est donc réservée aux phases de route, lorsque le moteur de la machine (constitué des cylindres) fonctionne.

Clic sur le macaron pour revenir au glossaire.

Previous post

Pompe à air

Next post

Profil de la ligne

The Author

Philippe CARON

Philippe CARON

1 Comment

  1. 15 juin 2017 at 21:33 — Répondre

    […] Petite semée – Pompe à air – Pompe à eau […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *