Actualité

Modification des 72000 en 72100

Texte et photos de Bernard Couret

A la fin des années 1990, les CC72000 assuraient, entre autres, les services voyageurs de la ligne 4 Paris Bâle. Elles étaient donc amenées à stationner au dépôt de la Villette et à Paris Est. Les moteurs AGO V16ESHR qui les équipaient étaient du fait de leur technologie ancienne de grands émetteurs de fumées et d’odeurs leur de leur marche au ralenti.
La remotorisation avec un moteur moderne fut donc décidé en mai 2001 pour une partie du parc : 30 engins.
L’atelier de Quatre-Mares profita de l’occasion pour demander l’application d’un automate programmable industriel (API) en remplacement de l’appareillage à bases de relais pour toute la partie commande du contrôle de vitesse de la machine.
Après prospection et appel d’offres le choix se porta sur le moteur  Pielstick 16PA4 200 VGA de 2650kW (3600CV) de puissance égale à celle du moteur AGO. Une version plus ancienne de ce moteur avec régulateur hydraulique avait fait l’objet d’essais sur les 72044 et 72075 le nouveau moteur étant lui équipé d’un calculateur pour son pilotage.
Pour la partie commande un API Selectron dont c’était la première application à la SNCF fut choisi.
En novembre 2002 la première machine CC72148 fut présentée aux autorités et à la presse sa sortie pour mise en service effectif s’est faite le 15 janvier 2003. Le numéro retenu était celui de la machine d’origine reporté dans la tranche 72100 ainsi la première machine était la 72048 transformée.
La dernière machine 72180 est sortie de Quatre-Mares le 8 juillet 2004.
Curiosité la CC72075 a été équipée d’origine avec un moteur Pielstick 12PA6 280 de 4800CV. Après les essais elle a été remise au type avec un moteur AGO. Dans les années 80 elle a été transformée avec un moteur 16 PA4 200 pour être remise au type AGO avant une dernière remotorisation qui la fera devenir 72175.

La 72048 en essai, ce n’est pas encore au point pour la fumée !

 

L’API (automate programmable industriel) des 72100

L’équipe de projet devant le dernier engin
Previous post

NOS SORTIES EN DECEMBRE

Next post

Dieppe et sa fête du hareng 2017

The Author

Philippe CARON

Philippe CARON

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *