ActualitéGalerie Photo

Le remontage de la 231 G 558 se précise !

Comme le montre cette photographie prise à Meiningen le 23 octobre 2017, les nouveaux bandages sont posés. L’essieu doit être re-profilé et repeint.

Quant aux ressorts, 6 ressorts neufs ils sont arrivés à Sotteville le 23 octobre. Quatre d’entre-eux ont été remontés, par l’équipe du PVC en attendant l’arrivée de l’essieu.

 C’est l’occasion de faire le point sur les travaux qui se déroulent actuellement à l’atelier du PVC, dans le froid et l’humidité, car rien n’est chauffé !
Notre voiture bar, le B4D est en travaux de tôlerie puis de peinture.
En ce qui concerne la Pacific 231 G 558, la livraison de l’essieu s’est faite début décembre avec un mois de retard sur le planning initial, il était parti à Meiningen en Allemagne pour y effectuer d’importants travaux à la suite de la découverte de fissures sur la fusée, cette pièce qui relie les deux roues.
Nous en avons également profité pour faire refaire les bandages (la partie métallique qui vient en contact avec le rail). Proche de la limite d’usure, ces bandages auraient de toute façon dus être refaits dans peu de temps, ce qui aurait nécessité un nouveau démontage de l’essieu et un renvoi vers Meiningen.
Les ressorts de suspensions de la Pacific ayant l’âge de leurs lattes, étaient quelque peu affaissés par le poids des ans, ils avaient besoin eux aussi, d’être refaits. Là encore la solution est venue de l’usine Allemande de Meiningen.
Un jeu de 6 ressorts neufs a été commandé. Pour réduire le coût, nous avons démonté les anciens ressorts pour récupérer les brides (c’est la partie la plus onéreuse du ressort). Après réparation, nous sommes allés les chercher directement en Allemagne fin octobre, Ils sont aujourd’hui remontés sur la Pacific.Le coût de ces opérations est de l’ordre de 63.000€ : 50.000 pour l’essieu et 13.000 pour les bandages, ils ont pu être financées grâce à la fondation du Patrimoine, organisme qui gère vos dons et en vérifie le bon usage.En attendant l’arrivée de l’essieu, le tender de la Pacific a été levé  le mardi 7 novembre, pour dégager les bogies. Ces bogies ont été de nettoyés, puis inspectés.
De même qu’un réservoir d’air placé sous le tender, inaccessible autrement, à lui aussi été contrôlé ainsi qu’un petit réservoir annexe.

Aujourd’hui, toute l’équipe des bénévoles du PVC  se mobilise et fait le maximum pour présenter la machine d’ici la fin de l’année, aux services technique de la SNCF, ceci dans le but d’obtenir  l’agrément indispensable pour faire circuler la Pacific sur le réseau ferré et enfin, d’organiser un train de rodage prévu en février, sans voyageurs.

 Le PVC souhaite bien sûr vous proposer dès l’an prochain, de nouvelles circulations avec cette fois la Princesse, notre Pacific 231 G 558, en tête de nos rames.
Previous post

Samedi 3 février 2018 : 35ème AG du P.V.C

Next post

This is the most recent story.

The Author

Philippe CARON

Philippe CARON

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *